Somatisation

Sommaire

La somatisation, dérivée du mot grec « soma » qui signifie « corps », désigne la manifestation physique d'une problématique d'ordre psychologique. Somatiser se traduit par l'expression corporelle d'une angoisse, d'une inquiétude, d'une peur ou de toute autre émotion. Dans les situations les plus sévères, la situation évolue vers une maladie psychosomatique, qui requiert une attention adaptée. PagesConseils se penche sur ce phénomène.

Que signifie somatiser ?

Somatiser fait référence à la transformation de la détresse émotionnelle en symptômes physiques sans cause organique évidente.

Définition

La somatisation est un processus par lequel des souffrances psychologiques ou émotionnelles se manifestent par des symptômes physiques. En d'autres termes, le corps exprime un mal-être psychique à travers des douleurs, des troubles digestifs, des sensations cutanées, etc.

Il s’agit donc d’une expression corporelle de sentiments ou d'émotions internes. Cela peut se produire avec n'importe quel type d'émotion ou de trouble lié au mental. Distinguer précisément une somatisation est souvent délicat : il faut d’abord exclure toute cause physique avant de rechercher une origine psychique ou émotionnelle.

Manifestation des symptômes

Le phénomène se caractérise par la manifestation de symptômes corporels qui n’ont pas de cause organique. Ces symptômes reflètent une détresse, une souffrance ou une angoisse intérieure qui ne trouve pas d'autre moyen d'expression.

Lorsqu'un trouble affectif ou intérieur ne peut pas se verbaliser, il se manifeste donc par des moyens plus corporels. Ces symptômes imitent souvent une maladie corporelle. Il ne faut donc pas présumer immédiatement d'une somatisation, mais plutôt procéder à des examens physiques par un médecin afin d'écarter tout problème organique.

À noter : Cet état est très fréquent chez les personnes qui n’arrivent pas à parler de leurs problèmes, parfois pour des raisons éducatives ou de personnalité.

Somatiser : quelles caractéristiques ?

Le processus se caractérise par une grande variété de symptômes qui peuvent toucher différents organes et systèmes du corps. Cela concerne des personnes de tout âge, mais surtout les adultes. Les femmes sont plus sujettes à ce trouble que les hommes.

Parfois, un seul et même symptôme apparaît pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois. Dans d’autres cas, différents symptômes évoluent et changent au fil du temps :

  • des douleurs articulaires ou musculaires ;
  • des maux de tête récurrents ;
  • des difficultés respiratoires ;
  • des maux de ventre ;
  • des troubles digestifs (diarrhée, constipation) ;
  • des troubles de la vue ;
  • des problèmes ORL comme des bourdonnements d’oreille ou des sifflements ;
  • des douleurs dans la poitrine mimant une crise cardiaque ;
  • des problèmes dermatologiques comme des boutons ou des démangeaisons.

Elle peut être déclenchée par :

  • divers événements stressants et traumatismes (accident de la route, agression) ;
  • un changement de vie important (divorce, séparation, perte d’emploi, départ en retraite)
  • des émotions intenses ;
  • un stress chronique.

Ce processus qui exprime une souffrance intérieure par le biais du corps peut entraîner un impact important sur la vie quotidienne de la personne, notamment sa vie sociale, professionnelle et personnelle.

Comme le sujet se focalise sur ses symptômes corporels, il ne prend pas conscience du réel problème et n'aborde pas les causes profondes de son mal-être. Si vous pensez en souffrir, il reste important de consulter un médecin pour exclure toute cause médicale et obtenir un diagnostic précis.

Une prise en charge psychologique s’impose pour identifier les causes de la somatisation et apprendre à gérer les symptômes corporels et émotionnels.

Bon à savoir : Dans la plupart des cas, le trouble disparaît une fois que les examens sont normaux et que la personne arrive à « mettre des mots sur ses maux ». Lorsque ce n’est pas le cas, elle peut se transformer en véritable maladie psychosomatique qui nécessite des soins spécialisés.

Que faire si on somatise ?

Une fois que toute cause corporelle a été écartée par le médecin, il faut identifier la cause de ces symptômes, les troubles et les émotions associées.

Après examen par un médecin, il est rarement nécessaire de recourir à une prise en charge spécialisée, car la somatisation diminue ou s'arrête généralement une fois que le patient est rassuré sur son état physique. À ce stade, il peut exprimer verbalement sa souffrance et son ressenti.

Cependant, dans certains cas, une psychothérapie peut s'avérer nécessaire pour identifier les causes psychologiques, telles que l'anxiété, le stress, la dépression ou d'autres troubles émotionnels. La thérapie vise à aider le patient à mieux comprendre ses pensées et ses sentiments, ainsi qu'à modifier les schémas de pensée qui contribuent à la somatisation.

En conclusion

  • Somatiser consiste à exprimer par le corps sa souffrance, souvent liée à des troubles émotionnels ou psychologiques.
  • Une fois la cause physique écartée, il est essentiel d'identifier et de traiter les troubles émotionnels à l’origine de la somatisation.
  • Une communication ouverte avec un professionnel de santé et, si nécessaire, une psychothérapie spécialisée aident à résoudre ce trouble. 

Ces pros peuvent vous aider