15 gestes qui vous trahissent tous les jours

 

Le langage corporel est une source d'information très intéressante pour deux interlocuteurs. Vous avez déjà dû rencontrer des personnes capables de comprendre tout de suite tout le monde, capables d'analyser une nouvelle connaissance en un rien de temps. Et non, ces gens-là n'ont pas de pouvoir magique... Il est en grande partie question d'observation !

En repérant chez votre interlocuteur quelques signaux spécifiques, vous pourrez déceler le mensonge, avoir un temps d'avance sur son état d'esprit ou mieux adapter votre discours (pour les plus honnêtes !). Cela pourrait aussi vous apprendre à maîtriser ce que vous laissez transparaître.

Pour vous auto-corriger ou repérer les comportements suspects, suivez le guide !

1. Se toucher le lobe de l'oreille = riposte en vue

1. Se toucher le lobe de l'oreille = riposte en vue
© Tous droits réservés FT Media

Dans un contexte de malaise, il n'est pas rare de voir une personne se tripoter le lobe de l'oreille. Les professeurs constatent souvent ce comportement après avoir posé une question difficile à un de leur élève.

Que va faire un individu qui se touche l'oreille ?

  • Il a commis une faute et s’apprête à l’avouer ou la masquer.
  • Pour se sortir d'une configuration délicate, il va vous attaquer.

2. Pupille dilatée = mensonge assuré ?

2. Pupille dilatée = mensonge assuré ?
© Thinkstock

Le visage est une partie du corps qui est très expressive. Les expressions faciales peuvent révéler nos sentiments, nos pensées et nos intentions. Elles indiquent en une seconde les changements d'humeur d'un sujet.

Bon à savoir : si vous énervez un chat, sa pupille deviendra immédiatement noire, en revanche, si vous le calmez, elle redeviendra limpide.

Chez les humains, le même phénomène a lieu de manière plus rapide. Lorsque la pupille se dilate, c'est la panique à bord !

Travaillé par son inconfort, un individu va chercher à s'en sortir désespérément, quitte à commettre un acte irréfléchi, comme une tromperie, par exemple. Cependant, se trouver submergé par le stress ne conduit pas forcément à une dissimulation.

Lorsque vous recevez un compliment, observez votre partenaire :

  • Si ses pupilles sont dilatées, son ressenti le submerge et c'est un sentiment sincère.
  • Si au contraire, elles restent normales, il flatte votre ego !

3. Clignements des paupières intempestifs = mauvaise foi en cours

3. Clignements des paupières intempestifs = mauvaise foi en cours
© Thinkstock

Les yeux sont souvent considérés comme le miroir de l'âme. Ils peuvent révéler de nombreuses émotions comme la joie, la tristesse, la colère ou la peur. Si vous évitez le contact visuel, cela peut signifier que vous êtes mal à l'aise ou que vous avez quelque chose à cacher.

Les mots peuvent vous leurrer, mais l’expression faciale jamais ! Lorsqu'une personne ouvre et referme les paupières fréquemment, il peut s'agir :

  • d'un tic qui la rend incapable de maîtriser les mouvements de ses paupières ;
  • d'une sécheresse de l'œil ;
  • d'un malaise qui la travaille... Pourquoi ce malaise ? Parce que le sujet est en train de mentir ?

D'autres phénomènes oculaires en décalage avec une attitude :

  • Quelqu’un qui sourit pendant que son regard devient très froid feint la bonne humeur !
  • De même s’il parle en regardant d'un bout à l'autre d'une pièce : il cache peut-être quelque chose...

Entraînez-vous à regarder les gens en face. Lorsque vous parlez à un individu, essayez de le fixer. Cela vous aidera à établir un contact visuel et à créer une relation de confiance.

4. Main devant la bouche = quelque chose à cacher

4. Main devant la bouche = quelque chose à cacher
© Thinkstock

Les mains sont souvent utilisées pour communiquer des sensations ou des intentions. La bouche est également un instrument d’échanges non verbaux important. Elle peut être utilisée pour sourire, parler, rire ou faire des grimaces. Mettre vos mains sur votre visage peut signifier que vous êtes préoccupé(e) ou stressé(e).

Si vous discutez avec une personne qui met sa main sur sa bouche, cela traduit un conflit intérieur. Sauf, par exemple, dans le cas où vous venez de manger ou qu’il s’agit d’un bâillement tout à fait innocent !

Ce potentiel conflit serait celui entre une partie du cerveau qui ne souhaite pas s'exprimer sincèrement, tandis que l'autre cherche à dissimuler la vérité.

5. Détourner la tête = avaler une couleuvre

5. Détourner la tête = avaler une couleuvre
© Thinkstock

Même en essayant de se contrôler, vous pouvez vous trahir sans le savoir. L'une des attitudes les plus révélatrices est le fait de détourner la tête. Cela peut signifier de la nervosité ou de l'anxiété. C'est un moyen de se protéger d'éventuelles critiques ou jugements.

Mentir en regardant droit dans les yeux reste très difficile. Pourquoi ? Tout simplement en raison de la peur d’être démasqué ! Idem si vous n’êtes pas intéressé(e) par ce qui se dit : c'est un moyen de montrer que vous n’êtes pas engagé(e) dans la conversation.

  • D'une part, il faut éviter le réflexe inconscient qui conduit le menteur à détourner la face.
  • D'autre part, il faut faire en sorte que votre figure ne traduise rien.

Assez peu d’individus en sont capables !

Mais l'action de baisser la tête peut aussi être synonyme de soumission et place une personne dans un statut inférieur.

  • Elle adopte cette attitude par crainte de la réaction des autres, elle n'ose rien dire.
  • Son visage peut s'interpréter comme celui d'un coupable, même si ça n'est pas le cas !

Dans un contexte professionnel, si vous êtes en entretien et que vous détournez la tête lorsque le recruteur vous pose une question, cela peut lui donner l'impression que vous n'êtes pas sûr(e) de vous ou que vous avez des choses à cacher.

Pour éviter de renvoyer ce genre de signal, il est important de se tenir droit et d'avoir le regard direct. Vous pouvez également pratiquer des exercices de respiration profonde pour vous détendre et vous sentir plus confiant. Renforcez votre confiance en vous. Plus vous êtes confiant, moins vous aurez tendance à vous sentir nerveux ou anxieux.

 

6. Le doigt sur son nez = syndrome de Pinocchio

6. Le doigt sur son nez = syndrome de Pinocchio
© ThinkStock

Le nez de Pinocchio grandit à chaque mensonge. Évidemment, l’humain ne réagit pas de cette manière. Cependant le tic qui consiste à se toucher constamment le bout du nez peut signifier une duplicité. En effet, si vous touchez à répétition vos narines, cela peut transmettre un signal indiquant que vous êtes en train de mentir ou que vous êtes anxieux.

Tout dépend de l'origine du trouble :

  • Si une personne semble sûre d'elle : elle ment.
  • Si elle semble hésiter : elle est sincère et elle réfléchit à une réponse.

7. Poignée de main bizarre = manque de respect

7. Poignée de main bizarre = manque de respect
© Thinkstock

Méfiez-vous des poignées de mains bizarres. Ne vous laissez faire sous aucun prétexte ! Elles servent en général à placer l'interlocuteur en position de force et à vous manquer de respect. Pour qu'une relation débute en toute égalité :

  • Serrez la main droite des droitiers, même si celle-ci est occupée.
  • Méfiez-vous des mains à demi-tendues ou des doigts tendus.

Si une personne vous tend la main gauche, marquez simplement un temps d'arrêt. Puis, tendez votre main de la manière la plus imposante possible en attendant qu'elle change de main, afin de rétablir l'équilibre.

Soignez votre posture. Se tenir droit et avoir le regard direct vous donnera l'air plus confiant. Certains signes peuvent provoquer des problèmes récurrents dans la situation professionnelle d'une personne. Une poignée de main étrange peut entrainer :

  • des résultats insuffisants si vous opérez dans l’achat ou la vente ;
  • des entretiens ratés ;
  • des processus de recrutement avortés, etc.

 

8. Lèvres léchées ou mordues = mal à l'aise

8. Lèvres léchées ou mordues = mal à l'aise
© 

Les personnes particulièrement anxieuses ont tendance à abîmer leurs lèvres en les mordant ou en passant de la salive dessus. Si vous déclenchez cette forme d’inconfort chez un sujet, ce dernier risque de perdre le contrôle et de se méfier de vous au point de ne pas vous dire la vérité. Tentez de le rassurer du mieux que vous pouvez afin de le mettre à l'aise et d'éliminer la peur.

Le fait de se lécher ou de se mordiller la bouche est un signe de malaise. Ce geste envoie des signaux d'anxiété, de nervosité ou de timidité. Si vous êtes en entretien d’embauche et que vous commencez à céder à ce comportement, cela peut donner l'impression que vous n'êtes pas sûr(e) de vous.

Pour éviter de trahir votre malaise par ce geste, vous pouvez essayer de vous concentrer sur autre chose, comme sur votre respiration ou sur l'objet que vous tenez en main. Vous pouvez également essayer de vous détendre en faisant quelques exercices de respiration profonde.

9. Main sur le menton = opération séduction

9. Main sur le menton = opération séduction
© Thinkstock

La main gauche sur le menton est typique de l'ami toujours prêt à écouter des confidences avec attention et compréhension. D’un autre côté, si vous touchez votre barbe, cela peut signifier que vous réfléchissez profondément.

La main au menton signale une personne qui vous veut du bien et qui adopte une posture de tendresse à votre intention. En revanche, si la main gauche repose sous le menton et le coude sur la table, votre interlocuteur s'ennuie ferme !

10. Croisement des jambes = plusieurs significations possibles

10. Croisement des jambes = plusieurs significations possibles
© Thinkstock

En matière de communication, les positions des pieds révèlent plusieurs informations sur votre partenaire.

  • Un contexte d'opposition : quand il n'est pas d'accord avec la situation ou la conversation en cours.
  • Une position de contrôle : quand il est à l'aise et veut s'affirmer par rapport à un sujet.

La posture de la cheville posée sur les cuisses traduit une désinvolture feinte, voire une immaturité.

À noter : croiser les jambes n'est pas recommandé pour la circulation.

11. Une caresse dans les cheveux = besoin de se rassurer

11. Une caresse dans les cheveux = besoin de se rassurer
© Thinkstock

De petits tics trahissent de légères inquiétudes. Toucher votre ventre peut indiquer de l'anxiété ou un inconfort. Lors d'entretien d'embauche par exemple, il n'est pas rare de voir un individu se caresser les cheveux. Il cherche à se rassurer.

Le toucher indique les pensées d'une personne :

  • Se gratter la tête : réfléchir.
  • Se caresser le menton : hésiter.
  • Se caresser le cou : craindre la réaction de son interlocuteur.

12. Se gratter sans cesse = impatience et exaspération

12. Se gratter sans cesse = impatience et exaspération
© ThinkStock

Le rythme de nos mouvements peut révéler des choses sur notre état d'esprit. Si vous bougez rapidement, cela peut signifier que vous êtes nerveux ou excité.. Se gratter compulsivement les mains ou les bras peut particulièrement agacer son auditoire.

Le grattage peut avoir une signification d'impatience, de malaise ou au contraire traduire une tentative d'ouverture vers les autres malgré un blocage lié au stress.. Si vous êtes pris en flagrant délit de grattage compulsif, expliquez à votre interlocuteur que c’est plutôt le signe d’une réflexion de votre part, afin d'éviter qu'il ne l’interprète comme une réaction d'exaspération.

13. Taper du pied ou de la jambe = système de protection

13. Taper du pied ou de la jambe = système de protection
© ThinkStock

Entendre constamment le froissement du tissu sous une table peut agacer. Sans compter que taper du pied ou se dandiner peut faire bouger une table et gêner ses voisins. Il s'agit d'un système de protection qui se déclenche face à un événement perturbant.

Les pieds peuvent révéler beaucoup de choses sur notre état d'esprit. Si vous tournez vos pieds vers la sortie, cela peut signifier que vous souhaitez partir.. Pourtant, il est facile de maîtriser ces mouvements inutiles qui peuvent agacer et parasiter la communication. Avant un entretien d'embauche, préparez-vous à contrôler vos membres inférieurs pour qu'ils restent particulièrement immobiles.

14. Cacher ses mains = je suis là sans l'être

14. Cacher ses mains = je suis là sans l'être
© Thinkstock

La posture est un autre élément important du langage non verbal. Elle peut révéler notre confiance en soi, notre nervosité ou notre fatigue. Si vous croisez les bras par exemple, cela peut envoyer le message que vous êtes fermé ou que vous vous sentez menacé.

Le comportement des mains traduit l'attention des personnes. En parlant, si vos mains restent cachées sous la table, croisées ou collées à votre corps, cela fait penser que vous ne vous impliquez pas dans le discours. Ce dernier vous met mal à l'aise. Ce malaise peut également traduire une duplicité ou une méconnaissance du sujet.

Si, au contraire, elles restent posées, sans bouger devant vous, vous montrez votre engagement dans la discussion.

15. Montrer ses mains = je m'implique

15. Montrer ses mains = je m'implique
© Thinkstock

Le toucher est un autre moyen de transmission non verbale important. Il peut être utilisé pour exprimer l'affection, la sympathie ou la domination. Toucher la main de quelqu'un peut signifier que vous souhaitez l'apaiser ou la rassurer.

Montrer ses mains, durant un discours, cela appuie les paroles par des mouvements de mains vers l'extérieur. Faire cela montre ainsi que les promesses se traduiront par des actes. Il existe des livres pour apprendre à pratiquer des exercices de respiration profonde pour se détendre et se concentrer.

PagesJaunes vous en dit plus

PagesJaunes vous en dit plus
© Finemedia

La distance physique gardée – ou pas – avec les autres constitue un autre élément important du langage corporel. Elle peut révéler le degré d'intimité ou de familiarité avec l’individu face à soi. Par exemple, s’approcher trop près de quelqu'un peut être ressenti négativement.

Autres indicateurs de l’état d’esprit : le volume et le ton de la voix. Les silences constituent aussi un moyen d’interaction non verbal important. Ils s’utilisent, consciemment ou non, pour exprimer la confusion, la colère ou le désaccord.

En devenant conscient(e) de votre langage corporel, vous apprendrez à mieux communiquer vos pensées et vos émotions aux autres. Connaître et maîtriser les gestes qui trahissent aide à éviter les embûches et à faire bonne impression.

Il existe un livre intitulé « Ces gestes qui vous trahissent » de Joseph Messinger, qui explore en profondeur la communication non verbale. Ce guide pratique offre des explications détaillées, des exemples concrets et des conseils pratiques sur les gestes et les signaux involontaires.

Il met en lumière la façon dont les yeux, les bras, les épaules, les doigts et même la posture du corps peuvent révéler des informations sur les pensées et sentiments, trahissant ainsi des aspects de sa vie intérieure que nous pourrions essayer de dissimuler. Ce livre aide à interpréter les gestes et les attitudes, offrant ainsi un guide fascinant sur la communication non verbale.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider