Syndrome anxio-dépressif

Sommaire

Le syndrome anxio-dépressif est un trouble psychiatrique très fréquent qui associe à la fois un trouble anxieux et une dépression. Il retentit dans tous les domaines de la vie quotidienne (professionnel, familial, personnel) et nécessite une prise en charge psychiatrique et psychologique spécialisée.

Le point dans notre article.

Qu’est-ce que le syndrome anxio-dépressif ?

Le syndrome anxio-dépressif associe à la fois des symptômes d’anxiété et de dépression sans que l’un ne prédomine assez sur l’autre pour les séparer. Il s’agit d’un trouble psychiatrique parfois difficile à diagnostiquer qui peut se présenter sous différentes formes (attaques de panique, phobies ou troubles psychosomatiques).

L’anxiété et la tristesse font partie des émotions normales. Elles apparaissent la plupart du temps en réponse à une situation de l’environnement telle qu’une peur, un surmenage ou la perte d’un proche. Cependant, lorsque l’anxiété se mêle à la tristesse, pendant plusieurs semaines, et que la personne ne perçoit pas de solution à son mal-être, il peut s’agir d’un syndrome anxio-dépressif. On ne retrouve d’ailleurs pas toujours un événement à l’origine des symptômes qui peuvent apparaître très progressivement.

À noter : le tabac, au même titre que les cigarettes électroniques, augmentent le risque de faire une dépression ou de souffrir de troubles de l'anxiété (source : M. Vindhyal, “Impact on Cardiovascular Outcomes among E-Cigarette Users : A review from National Health Interview Surveys” lors de la 68ème session scientifique de l’American College of Cardiology, mars 2019).

Pour confirmer le diagnostic, il convient de consulter un médecin traitant ou un psychiatre, dès les premiers symptômes. Il s’agit d’un trouble qui se soigne en général très bien avec des antidépresseurs et des anxiolytiques, et surtout avec l’aide d’une psychothérapie.

Bon à savoir : lapplication gratuite pour smartphone « Mon suivi psy » permet d'améliorer l’adhésion thérapeutique (prise du traitement) et l’autonomie du patient, et faciliter la communication avec le professionnel de santé (grâce à un journal de ses symptômes et de ses ressentis qui permettra au praticien d’adapter au mieux la prise en charge médicamenteuse et/ou psychothérapeutique).

Syndrome anxio-dépressif : symptômes

Le syndrome anxio-dépressif se caractérise par des symptômes dépressifs et anxieux sans que l’on ne puisse les distinguer. Il peut exister des symptômes physiques comme une fatigue, ou des douleurs sans que le trouble ne soit clair.

Pour confirmer le diagnostic, les symptômes doivent persister depuis plus de deux semaines :

  • sentiment de tristesse ;
  • perte d’intérêt pour les activités habituelles ;
  • perte du désir et du plaisir ;
  • troubles de concentration et de mémorisation ;
  • perte d’appétit ;
  • fatigue ;
  • anxiété inhabituelle ;
  • troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes) ;
  • idée de culpabilité et pessimisme.

L’ensemble de ces symptômes peuvent s’accompagner d’idées noires, mais aussi d’attaques de panique, de troubles psychosomatiques ou de phobies. Ils retentissent sur l’ensemble de la vie quotidienne, que ce soit sur le plan familial, professionnel ou personnel. Ils peuvent être source d’absentéisme au travail, de disputes avec le conjoint, ou encore d’abandon d’activités.

Quel est le traitement syndrome anxio-dépressif ?

Comme le diagnostic n’est pas toujours évident, il convient de consulter le médecin traitant ou un psychiatre dès l’apparition des premiers symptômes. Il pourra faire la différence avec un trouble anxieux, une dépression ou avec un autre trouble psychiatrique ou physique.

Le traitement associe généralement une psychothérapie à des médicaments. Même si l’anxiété prédomine, l’utilisation d’antidépresseur pendant plusieurs mois permet de soulager à la fois les symptômes dépressifs et l’anxiété de fond pour soulager la personne de ses symptômes les plus handicapants afin de faciliter la psychothérapie. Des anxiolytiques sont souvent prescrits, surtout en début de traitement, le temps que l’antidépresseur fasse effet.

Un suivi régulier en consultation, et parfois des hospitalisations dans les cas les plus sévères, sont nécessaires pour une guérison progressive souvent après plusieurs mois. Des complications pouvant apparaître (addictions ou tentatives de suicides), il est important de commencer le traitement le plus tôt possible.

Les aides naturelles contre le syndrome anxio-dépressif

L'extrait normalisé de feuilles de ginkgo biloba (EGb 761) permettrait de réduire, au bout de 4 semaines, les symptômes du trouble de l’anxiété généralisée chez des adultes.

Source : Woelk H and all, "Ginkgo biloba special extract EGb 761 in generalized anxiety disorder and adjustment disorder with anxious mood: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial.", J Psychiatr Res. 2007 Sep;41(6):472-80.

Aussi, selon une étude, une complémentation en vitamine B6 (100 mg/jour) permettrait de réduire efficacement l'anxiété chez les personnes anxio-dépressives. On peut en trouver notamment dans le thon, les germes de blé, les pois chiches, les bananes, les kiwis, les épinards ou encore les brocolis.

Source : High-dose Vitamin B6 supplementation reduces anxiety and strengthens visual surround suppression, David Field et al. Human psychopharmacology, juillet 2022.

Ces pros peuvent vous aider