Boulimie

Sommaire

En France, 2 % de la population féminine est touchée par la boulimie, un trouble psychique se manifestant par une consommation excessive d'aliments.

Qu'est-ce que la boulimie ?

La boulimie est une maladie considérée comme trouble psychique.

La boulimie se définit par :

  • un appétit excessif,
  • la consommation d'une grande quantité d'aliments dans un temps restreint, associée à un sentiment de perte de contrôle,
  • suivie de comportements compensatoires inappropriés tels que des vomissements provoqués, un emploi abusif de laxatifs ou de diurétiques, un jeûne ou encore des exercices physiques excessifs.

La boulimie est une maladie qui touche principalement les femmes de moins de 20 ans (1,5 % des 11-20 ans et environ trois jeunes filles pour un garçon). En France, on dénombre 225 000 cas de boulimie. La boulimie est 10 fois plus répandue que l'anorexie.

Bon à savoir : la boulimie est souvent confondue avec l'hyperphagie qui est une hyperalimentation sans contrôle de poids, mais incluant un choix méticuleux des aliments (l'hyperphagie est aussi connue sous le nom de Binge Eating Disorder).

Les causes de la boulimie

Beaucoup d'études ont été réalisées afin de déterminer les causes de la boulimie. Aucune cause n'est officiellement reconnue et l'on parle plus de facteurs de risque.

Les facteurs à l'origine de la boulimie peuvent être :

  • l'absence de la mère, le comportement de la mère ;
  • l'éducation alimentaire (antécédents familiaux de troubles du comportement alimentaire) ;
  • le diabète de type 1 chez les patients jeunes ;
  • le stress ;
  • les événements familiaux ou de la vie.

Remarque : certaines activités professionnelles ou loisirs à risque peuvent être en cause : mannequins ou disciplines sportives à catégorie de poids ou nécessitant le contrôle du poids (gymnastique, danse, en particulier classique, athlétisme, natation synchronisée, culturisme, courses hippiques, etc.).

Comment reconnaître la boulimie ?

Les signes de la boulimie

Il est possible d'identifier la boulimie grâce à ses symptômes.

Une personne boulimique :

  • mange anarchiquement et en grande quantité,
  • mange rapidement sans mâcher.
  • peut se faire vomir,
  • se cache pour manger et pour vomir.

Tout acteur du système de soins est à même d’effectuer ce repérage, sachant que les personnes atteintes de troubles alimentaires consultent plus fréquemment leur médecin généraliste que la population générale dans les années précédant le diagnostic pour des plaintes somatiques diverses. Par ailleurs, un repérage ciblé doit être réalisé chez les groupes à risque (étudiants, sportifs, personnes en situation d’insuffisance pondérale ou d’obésité etc.). De même, les éducateurs, professeurs de sport, le personnel scolaire, les parents, et tout intervenant en milieu de garde présent au moment des repas peuvent aussi participer au repérage.

La crise de boulimie

Une crise de boulimie se déroule en trois phases :

  • La pré-crise : la personne boulimique est angoissée, irritable et particulièrement tendue. Cet état est similaire à un état de manque.
  • La crise : la personne boulimique est prise de pulsions, elle consomme alors une très grande quantité d'aliments aussi bien sucrés que salés. La crise peut-être suivie de vomissements.
  • L'après-crise : la personne boulimique ressent une très grande fatigue. Psychologiquement affaiblie, elle perd l'estime de soi et se sent honteuse de ses faiblesses.

Bon à savoir : le premier et le principal frein à l’accès aux soins est la honte car la personne qui souffre de boulimie se sent responsable et coupable de ses symptômes, et en particulier des compulsions alimentaires qu'elle juge monstrueuses et dégradantes. Elles surgissent indépendamment de sa volonté et lui donnent le sentiment de ne plus se contrôler, si bien que la personne ne s'y reconnaît pas et craint le regard de l'autre, qu'il s'agisse de la famille, des amis ou des thérapeutes.

Ces pros peuvent vous aider