Syndrome du savant

Sommaire

10 raisons pour lesquelles vous etes nul en maths

Le syndrome du savant (à ne pas confondre avec le « syndrome d’Asperger ») est un syndrome rare qui concerne les autistes, les personnes atteintes d’un trouble du développement ou d’un traumatisme crânien.

Les « savants » sont capables de compétences intellectuelles hors du commun dans certains domaines. Il peut s’agir de prouesses dans les mathématiques, la musique, les langues, le dessin ou encore la mémoire. Petit tour d'horizon.

Qu’est-ce que le syndrome du savant ?

Le syndrome du savant confère à la personne des capacités hors du commun dans un ou plusieurs domaines intellectuels. Elle a la particularité d’être atteinte par ailleurs d’un autisme, d’un trouble du développement ou d’un traumatisme crânien, souvent violent, après lequel elle a acquis ses compétences :

  • Souvent qualifiées de « génies », les personnes atteintes de ce syndrome témoignent d’une excellence qui contraste avec leur comportement, leur autonomie ou leurs autres capacités.
  • Les « savants » sont souvent très handicapés dans leurs relations sociales, dans leur expression corporelle ou verbale, mais aussi dans leur autonomie ou leurs capacités d’anticipation (ce qui s'observe aussi dans le syndrome d'Asperger).
  • Cependant, en fonction du domaine dans lequel ils excellent, ils peuvent résoudre des équations mathématiques très complexes, écrire des symphonies, dessiner avec précisions des paysages uniquement d’après leur mémoire, ou parler une dizaine de langue parfaitement.

Les causes de ce syndrome sont encore floues. Elles se situeraient principalement au niveau cérébral. Certaines zones seraient inactives au profit d’autres qui interviendraient dans le domaine intellectuel développé.

L’origine de ces disparités pourraient être à la fois congénitale, génétique ou acquise lors de la croissance et du développement de la maladie. Dans certains cas, le syndrome du savant apparaît après un traumatisme cérébral violent (hémorragie, traumatisme crânien).

Syndrome du savant : comment se caractérise-t-il ?

Même si le domaine est différent, les personnes atteintes du syndrome du savant ont des caractéristiques communes :

  • une mémoire extraordinairement développée ;
  • un souci du détail et une minutie ;
  • de grandes capacités de concentration ;
  • une hypersensibilité sensorielle.  

Bon à savoir : cette hypersensibilité sensorielle est source de stress car ces personnes ne parviennent pas à se défendre contre les agressions sensorielles, ce qui entraîne une surcharge émotionnelle très difficile à contenir.

Le syndrome du savant se présente de différentes façons chez chacun. De nombreux domaines peuvent être ainsi exploités à un niveau hors du commun, contrastant avec les autres capacités.

Un, mais rarement plusieurs, s’exprime chez un même « savant » : la musique (composition, instrumentation), l’art (dessin, sculpture, peinture), les mathématiques, les sciences, les langues, la littérature. Les domaines dans lesquels les garçons sont hyperexperts sont souvent scientifiques ou mathématiques, mais ils sont beaucoup plus diversifiés chez les filles.

À noter : dans le cas des personnes atteintes par un traumatisme cérébral, les capacités prodigieuses apparaissent après le choc. Elles sont souvent en opposition totale avec les capacités intellectuelles habituelles jusque là.  

Syndrome du savant : syndrome non reconnu

Le syndrome du savant n’est pas un syndrome complètement reconnu par la communauté scientifique. Il pose question non seulement par l’expression hors du commun d’un domaine de compétence particulier, mais aussi par ses causes et son développement.

Les cas de syndrome du savant acquis suite à un traumatisme cérébral remettent en cause l’hypothèse d’une acquisition des compétences intellectuelles pendant l’enfance. Elles pourraient aussi être innées ou acquises de façon inconsciente et latente en chacun de nous.

Cependant, dans tous les cas de syndrome savant, ces capacités géniales le sont toujours au détriment d’autres, contrairement aux autres génies ayant développé leurs compétences avec les années de travail.

Bon à savoir : depuis avril 2019, les familles et les professionnels peuvent s'informer sur l'autisme, la pathologie, le dépistage, l’accompagnement du handicap, les aides médicamenteuses, les financements, l’inclusion scolaire ou l’intégration professionnelle grâce à la plateforme Autisme Info Service en composant le numéro vert 0 800 71 40 40 ou en consultant le site internet Autismeinfoservice.fr.

À noter : des plateformes de coordination et d'orientation pour les enfants présentant un trouble du neuro-développement se mettent progressivement en place. Ces plateformes visent à accueillir les jeunes enfants, pour lesquels un parcours de soins coordonné doit rapidement être engagé. Les bilans réalisés dans le cadre de ce parcours sont pris en charge par l’Assurance Maladie (décret n° 2018-1297 du 28 décembre 2018). Le décret n° 2021-383 du 1er avril 2021 a modifié l'article R. 2135-1 du Code de santé publique et a étendu le parcours de bilan et d’intervention précoce pour les troubles du neurodéveloppement aux enfants de 7 à 12 ans (il n'était jusqu'alors ouvert qu'aux moins de 7 ans). Le décret prévoit également que ce parcours bénéficie d’une durée d’un an, renouvelable une fois.

Ces pros peuvent vous aider